Identification

Qui est en ligne

Nous avons 12 invités et aucun membre en ligne

Roc d'Azur 2006


Galerie photos

Toutes les photos du diaporama sont disponibles en cliquant sur Galerie photos.

En ce début octobre 2006, la planète VTT se donne rendez-vous à Fréjus - Saint-Raphaël sur la Côte d'Azur pour clôturer la saison. Mon rêve: courrir le Roc Marathon sous le soleil. Les manifestations auxquelles j'ai pris part depuis le début de l'année se sont déroulées globalement par temp humide et presque tous les départs se sont fait sous la pluie. Il y en a marre! Heureusement le Roc d'Azur a tenu ses promesses, et l'ensemble des courses se sont déroulées sous un soleil généreux. Les quelques lignes qui suivent reflètent les impressions de course que m'ont laissé le Roc Marathon qui c'est courru le vendredi 6 octobre sur une distance de 87kms.

Départ 8h00. Les premiers kilomètres de la course sont plats. A la sortie de la base nature, un premier goulet fait que le peloton se trouve quasiment à l'arrêt pour franchir une portion de route. Ensuite un chemin de terre ou on ne voit rien en raison de la poussière conduit au camping de Saint Aygulf. A la sortie du camping, le parcours traverse la route et nous amène sur une courte bosse qui marque le début de la première montée. Celle-ci est superbe car légèrement technique avec une succession de petits rochers et de rigoles qui rendent l'ensemble très ludique. Beaucoup de compétiteurs marchent alors que je me régale au milieu du sentier. Dans l'euphorie de ses premiers kilomètres, je pense d'ailleurs avoir laissé un peu trop d'energie, mais quel pied!

S'enchainent ensuite une descente, puis un sentier en balcon qui débouche en haut de la descente du Fournel ou Maindru photo a décidé de s'installer: clic-clac, premières photos. Heureusement que Jacquy et moi avons repéré le passage la veille, nous prenons la trajectoire que nous avons travaillé et la descente est vraiment grisante! Au pied de la descente du Fournel, le compteur marque 10 kilomètres et j'ai maintenant le sentiment que la course est déjà jouée. J'ai ma position depuis quelques kilomètres et il n'y a plus beaucoup de monde devant moi et derrière moi.

La piste des Clapiers permet de récupérer un peu de la première partie de course. Le Marathon quitte cette piste pour le sommet du Cabret, puis fait place à une descente rectiligne. Le tracé passe à proximité de la Ruine de la Bastide Abbe. Une belle montée de 150m positif permet de gagner le sommet de la Flûte. Ensuite, on bascule par une belle trace qui descend droit dans la pente. La vue est plongeante avec quelques virages à gauche et à droite et le sentier se termine par le passage d'une belle dalle de rocher avant de finir dans le lit d'une petite rivière à sec. Cela reste pour moi un des plus beaux passages de ce Roc Marathon 2006. Ici, nous passons à proximité du Domaine du Golf de Roquebrune. Le parcours marque ensuite une transition très roulante jusque vers Roquebrune sur Argent. Là commence une longue montée de 10kms par le chemin carrossable de la piste de Campons vers le Col de Valdingarde. Au col, le ravitaillement est le bienvenu. Une courte portion de bitume qui suit la ligne de crête me permet de me refaire une santé et de m'alimenter correctement. Au premier carrefour, nous partons à gauche toute. La descente vers Saint Daumas, puis le Pas de l'Eouvé vaut le déplacement. Elle donne l'impression d'être longue et surtout elle est rapide. Je me surprend plus d'une fois à sauter par-dessus les ornières formées par l'écoulement de l'eau car je sors trop large des virages. Je regarde mon GPS, 300m de dénivellé négatif d'un coup! C'est sûr, à ce rythme là, le parcours n'allait pas tarder à reprendre le sens de la pente montante! Ce qui est le cas jusqu'à la Bastide Neuve!

Mes souvenirs sont ensuite assez vagues, une portion bien roulante, une descente vers les Ruines Mondons, puis dans la torpeur je vois un militaire qui me signale un virage à gauche. Lorsque je regarde la suite du parcours, je comprends que ça ne va pas être une partie de plaisir. La pente qui s'annonce est très forte, mais le chemin est large et sans difficulté. C'est en fait le début de la montée vers le Col du Bougnon. Je sèche sur le petit plateau, grand pignon, mais je monte… doucement. Personne devant et derrier moi, je n'ai vraiment pas l'impression d'être sur une course VTT. Je viens de prendre 150m de denivelé dans les dents en 650m! En haut de ce tape-cul, la pente s'adoucie, et après quelques 2 kilomètres de ce traitement, un nouveau ravitaillement. Il s'agit du lieu dit "Car Brulé". Une autre petite descente, et c'est le passage mythique vers le sommet du Col du Bougnon. Il y a du public et c'est vraiment encourageant.

A partir du Haut des Issambres, le Roc change d'aspect. Les petits singles tracks vont s'enchainer dans une succession de montées et de descentes qui vont finir par user les derniers VTTistes. La vue sur le golf de Saint Aygulf est splendide. Le parcours entre dans le Bois de la Gaillarde et suit la ligne de crête en bordure des dernières habitations des Issambres.

Dans un virage, je sorts le pied pour prendre l'intérieur. Une crampe violente me jette à terre de douleur. Quelques minutes de massage, et je reparts, moins vite... Une grosse montée mène au Boucharel, puis des petits tapes culs s'enchainent pour plonger dans le lit du Torrent du Raydissard. Ici, on atteint à nouveau le niveau de la mer. Sur le plat j'ai à nouveau une crampe, aie, aie, aie, je reduis considérablement l'allure à l'arrivée au camping de Saint Aygulf. A la sortie de celui-ci, c'est le premier passage sur la plage de Saint-Aygulf. On remonte dans les ruelles de la villes, puis c'est le mythique Sentier des Douaniers en bord de mer jusqu'à la Pointe de Saint-Aygulf. Deuxième passage sur la Plage de la Galiote entre les baigneurs en maillots de Bain. Je regrette. J'aurais du faire comme Miguel MARTINEZ, plonger dans la mer!!

Le finale est une formalité, ou presque! Sur la piste cyclable qui longe le frond de mer, les crampes m'impossent un arrêt. Impossible de remonter sur le vélo. Dès que je veux appuyer sur la pédale, les muscles de ma cuisse droite se raidissent. Mais comment vais je faire pour terminer les 2 derniers kilomètres? Je ne vais quand même pas rester là? Je me met à marcher doucement et doute de pouvoir terminer les derniers mètres sur le vélo. Les étirements sont trop douloureux, j'attend une bonne dixiène de minutes sur le coté de la piste à voir défiler les concurrents. Lorsque la piste cyclable quitte la mer, je remonte sur le vélo et termine le Roc à 5km/heure.

Ouf, je franchis la ligne, je vois Jacquy sur le coté, il est heureux, moi aussi, le Roc Marathon est vraiment une belle course.

 

 


départ de Fréjus Saint-Raphaël
L'itinéraire ci-dessous est donné à titre indicatif. Cartographie IGN série TOP25 .
Départ: Fréjus Saint-Raphaël, Base Nature
Distance: 80kms au GPS
Dénivelé positif: 2500m
Horaire: 5h37min
Difficulté physique: 4
Difficulté technique: 3
Cotation globale: AD+
A propos des cotations: échelle des valeurs

Itinéraire
Fréjus Saint-Raphaël Base Nature - Fournel - Piste des Clapiers - Cabret - Ruine de la Bastide Abbe - la Flûte - Golf de Roquebrune - Roquebrune sur Argent - Col de Valdingarde - Saint Daumas - Pas de l'Eouvé - Ruines Mondons - Car Brulé - Col du Bougnon - Haut des Issambres - Boucharel - Saint Aygulf - Sentier des Douaniers - Fréjus Saint-Raphaël Base Nature

Format .trk Téléchargez la trace GPS du Roc Marathon 2006 au format Carto Exploreur .trk
Format .rte Téléchargez la route GPS du Roc Marathon 2006 au Format Carto Exploreur .rte
Format Google Earth Téléchargez la route GPS du Roc Marathon 2006 au Format Google Earth .kml

 

 

© copyright www.horizon-montagne.com tous droits réservés.