Identification

Qui est en ligne

Nous avons 40 invités et aucun membre en ligne

Pic du Glacier d'Arsine 3346m

Le Bureau des Guides est un lieu de rencontre et d'échange et permet de constituer des cordées qui ont un désir commun: gravir une montagne.

Je laisse le soin à celui de la Grave de constituer notre cordée. Je n'aurais pas à le regretter, se sera l'occasion de faire la connaissance de Pierre Matonnet. Pierre est une figure du Bureau des Guides de la Grave, c'est le seul enfant du pays à perpétuer le métier de guide, non sans humour.

La montée au refuge des Écrins commence au Pré de Madame Carle. C'est aussi un des rares parkings situés dans le parc National des Écrins. L'entrée est gardée par une jeune fille arborant fièrement son badge du Parc National. Elle n'a pas le temps de nous indiquer la meilleure place, que Pierre lui pose la question : "On est venu chassé le chamois, vous savez si la chasse est déjà ouverte dans le parc? On a la voiture pleine de pistolets..." Dans la voiture on éclate de rire, devant le regard médusé de la jeune fille.

J'aime les longues montées en refuge qui commencent à la limite, là où les mélèzes laissent la place à de vastes alpages. Le chemin pour le refuge des Écrins est l'un de ces itinéraires ou Dame Nature s'est surpassée pour émerveiller le pélerin des cimes. Chaque mètre gagné est récompensé par un spectacle changeant orchestré entre ciel et terre. Le départ est verdoyant, les torrents et rivières chantent en fond de vallée alors que le sentier s'élève lentement vers la haute vallée.

Et puis c'est le choc, pas un souffle de vent, pas une once de fraîcheur dans l'air ne l'a trahi, pourtant au détour d'un virage il apparaît de toute sa puissance, le glacier blanc étale ses derniers séracs qui viennent fondre quelques centaines de mètres devant nous. Ce nouveau compagnon sera notre repère des deux prochains jours, nous le remonterons et descendrons rive gauche sur presque toute sa longueur.

C'est la deuxième fois que je viens au Glacier Blanc. 8 années se sont écoulées entre mes deux visites. Je n'ai pas retrouvé la langue glacière au mème endroit, l'échelle utilisée pour accéder au sentier du refuge du glacier Blanc n'est plus utilisée, et a laissé la place à un sentier quelques 300m plus haut...

Au hasard du sentier, le regard se porte sur le vallon fermé par le Col du Monêtier gardé par le Refuge du Glacier Blanc ou plonge sur le vallon de Saint-Pierre dominé par le Pelvoux. Sous le refuge, un petit lac offre un miroir parfait ou vient se reflèter le Pelvoux dans une symétrie parfaite. C'est aussi à ce niveau que le Glacier Blanc vire et plonge dans la vallée en formant un cahot de Glace. Le contraste est saisissant avec la tranquillité de ces flots quelques dizaines de mètres plus hauts. Peu à peu la Barre des Écrins émerge de cette mer blanche figée et élance sa flèche vers le ciel. Le refuge des Écrins est accroché au bord d'un éperon rocheux au-dessus du glacier. Le refuge des Écrins enregistre le plus de nuitées en France et devance celui du Goûter, autant vous dire qu'il est plein, sans compter les cordées qui n'ont pas réservé, celles qui se sont bizarrement trompées d'un jour et celles qui ont réservé, mais dont le gardien ne trouve aucune trace de la dite réservation. Ah, on rigole au refuge des Écrins!

Au briefing du soir le gardien nous annonce du grand beau temps pour le lendemain... il ne reste plus qu'à veiller allonger et à attendre la délivrance matinale du gardien. Nous sommes surpris par une violente rafale de vent vers 22h00. Le refuge est secoué par le hululement du vent par rafales, elles ne se calmeront pas avant le levé du jour.
A 3h00 le gardien claironne : 3h, dehors tempête. Il se trompe d'une heure puisque nous voulions partir pour Roche Faurio. 4h00 le gardien claironne à nouveau: 4h, dehors tempête!! La tempête souffle toujours avec la même intensité, les toilettes du refuge sont gelées et bloquées, pour me soulager, je me résous à sortir sur les cuvettes extérieures. Il n'y a que 10m à faire, mais le vent fort empêche de respirer, le visage est bombardé par des billes de neige, mais il faut s'y résoudre, pas question de pisser contre le vent...

Finalement, la couette nous rappelle et vers 8h30, le vent s'étant un peu calmé, nous décidons avec Pierre de tenter le Pic du Glacier d'Arsine si le temps évolue au beau dans la descente. Le Pic du Glacier d'Arsine est une petite course d'initiation et permet de se mettre quelque chose sous la dent en cas de mauvais temps sur les autres sommets du Glacier Blanc.

Aucune difficulté pour ce point de vue remarquable sur la Barre des Écrins et le bassin glacière d'Arsine. D'ailleurs le Père Borret ne s'y est pas trompé, il aurait emmené à plus de 200 reprises ses meilleur(e)s fidèles.
Au sommet du Pic du Glacier d'Arsine, les nuages jouent les premiers rôles et lorsque le rideau s'ouvre, le spectacle des Écrins ne finit pas de nous émerveiller. Tous les sommets fument sous l'effet de la chaleur alors que des nuages s'attardent sur le rocher saupoudré de blanc.
Le soleil s'impose dans la descente vers le Pré de Madame Carle. Au retour du Pic du Glacier d'Arsine plane un goût d'amertume amplifié par le franc soleil qui tranche avec les mauvaises conditions du matin. Une seule envie rempli notre esprit: revenir.

départ d'Ailefroide
Michelin 77 - pli 17
L'itinéraire ci-dessous est donné à titre indicatif. Cartographie IGN série TOP 25 3436 ET.

Du refuge, rejoindre le Glacier Blanc par l'itinéraire de la montée. Descendre le glacier par sa rive gauche en direction du refuge du Glacier Blanc 2542m. Au pied de l'arête Sud descendant du Pic du Glacier Blanc (alt. 3019m) remonter une pente de neige (début de saison) ou de rochers en direction du Col du Glacier Blanc 3275m en imprimant un arc de cercle vers la droite. Avant d'arriver au col, rejoindre l'arête sud-est descendant du Pic du Glacier d'Arsine par quelques rochers faciles. Suivre l'arête par une pente facile qui mène au sommet 3364m.

Départ Refuge des Écrins, 3175m
Difficulté II/F. Course de neige facile.
Horaire 2h du refuge.
Dénivellation Du refuge des Écrins, 345m compte tenu de la descente sur le Glacier Blanc.
Conditions favorables Tout l'été. C'est une solution de repli si l'on a envisagé la Barre des Écrins, Roche Faurio ou Pic de Neige Cordier...
Matériel Piolet, crampons, baudrier, corde à simple (30m en 9mm minimum), matériel de sécurité sur glacier.
Première ascension Inconnue, peut être le Père Borret et une de ces compagnes.


Parc National des Écrins www.les-ecrins-parc-national.fr
Informations sur le Parc national: itinéraires de randonnées, faune, flore, sommets prestigieux, paysages glaciaires, etc...

© copyright www.horizon-montagne.com tous droits réservés.