Identification

Qui est en ligne

Nous avons 21 invités et aucun membre en ligne

Le Buet 3096m


Galerie photos

Toutes les photos du diaporama sont disponibles en cliquant sur Galerie photos.
En partant du village du Buet, le randonneur entre dans un autre massif, celui du charme et de l'authenticité. A peine le temps de percer une belle forêt de mélèzes, qu'une première halte s'impose à la cascade de Bérard.
Une légende raconte qu'au 19ème siècle, un faux-monnayeur du nom de Farinet, se serait caché dans la grotte située derrière la cascade pour échapper aux gendarmes qui le recherchaient. Joseph Farinet est né le 17 juin 1845 à Saint Rémy dans le Val d'Aoste en Italie. Pour échapper à une vie de misère, Farinet choisit de fabriquer de la fausse monnaie. Ce Robin des Bois local l'aurait ensuite distribué aux plus démunis. Il disparaît le 17 avril 1880 dans les gorges de Saillons en Suisse dans des circonstances restées mystérieuses.

Une fois le filon de Farinet exploité, pour pourrez rejoindre le droit sentier en direction du refuge de la Pierre à Bérard. Celui ci s'enfonce dans une vallée escarpée avec pour décor le torrent de l'Eau de Bérard.

Plus haut, lorsque la végétation se fait plus rare, on devine le refuge de la Pierre à Bérard posé au milieu de l'alpage. Il est adossé à une pierre surmontée d'une grande dalle. Pierre à Bérard est un refuge authentique d'une quarantaine de places. Une nouvelle bâtisse a été construite à coté de l'ancien refuge et vient compléter le nombre de places disponibles.

Au réveil, le temps est maussade et les mines sont déconfites à l'image de la météo. Le petit déjeuner est une réunion au sommet, il s'agit d'apporter une réponse à l'unique question du jour: monter ou descendre? Deux tartines plus tard, nous décidons de monter jusqu'au Col de Salenton pour donner suite à notre randonnée.

Du Refuge de la Pierre à Bérard, la montée s'effectue à travers des pentes herbeuses, traversées par un sentier en zigzag très praticable. Au fur et à mesure que la pente s'élève et que le refuge s'éloigne, l'herbe et les rhododendrons font place à des blocs de rocher plus ou moins importants, mais l'itinéraire reste évident. A l'approche du col, plusieurs bouquetins observent nonchalamment couchés sur les plus hautes dalles qui surplombe le col tous ce qui bouge dans leur périmètre. Dans le brouillard, nous décidons finalement de poursuivre en direction du Buet.

La traversée reste évidente, les randonneurs qui nous ont précédé ont laissé une belle trace noire sur les névés, par leurs chaussures chargées de schiste qui prédomine à cet endroit. Nos yeux suivent ce fil d'Ariane noir qui se perd dans le haut de la montagne. La traversée conduit à la Table au Chantre, col bien marqué par un cairn. De là, la pente devient plus forte.
Quelques pas plus loin et quelques mètres plus haut, la couleur du ciel se transforme. La palette des couleurs utilise des nuances de gris et bleu qui laisse espérer une éclaircie. Ce n'est pas une hallucination, quelque part au-dessus des nuages, le soleil rayonne. Soudain, poussé par un foën léger, les nuages laissent apercevoir un ciel bleu limpide. L'altimètre marque 2900m. A nos yeux s'offre la vue tel que nous l'avons imaginé dans nos rêve. Toute la chaîne du Mont-Blanc, magnifique, inoubliable s'étale sur 180 degrés, depuis le Tour au Nord, jusqu'à l'Aiguille du Gouter au sud.
Nous venons de franchir subitement la porte qui sépare le monde de l'ombre et de la lumière. A chaque mouvement de pupilles un panorama vierge presque irréelle éclate à nos yeux. Le moment est magique au point de nous faire oublier la pente qui devient plus forte. Nous atteignons un relais de télécommunication qui marque la fin de l'escalade. Encore une traversé sur le fil de l'arête de la Mortine, nous passons devant le Château de Pictet puis une dernière bosse nous dépose sur le dôme du Buet.
Les nuages ont accompagné notre montée, aussi au sommet, nous attendons une dernière éclaircie. Notre désir satisfait au bout d'une demi-heure, nous quittons le belvédère du Buet pour nous enfoncer dans les nuages et rejoindre la vallée. La vue splendide du Massif du Mont Blanc depuis le sommet du Buet restera certainement gravé à tout jamais dans notre mémoire, je vous souhaite de goûter un jour à ce plaisir rare, celui de toucher du regard le Mont-Blanc, île au milieu des nuages.

 


départ du Buet
Michelin 74 - pli 8
L´itinéraire ci-dessous est donné à titre indicatif. Cartographie IGN série TOP 25 3630 OT.

 

Premier jour: 600 m de dénivellée, 2 h.

Départ du hameau du Buet. Le sentier rejoint d'abord la cascade de Bérard. Le sentier longe ensuite le torrent de l'Eau de Bérard, dans une vallée escarpée. On arrive ensuite à un plateau, où se trouve le refuge de Pierre à Bérard, 1924 m, où l'on peut passer la nuit. Réservations: +33/(0)4 50 54 62 08.

Deuxième jour: 1175 m de dénivellée, 4 h de montée, 4 h de descente.

Un petit sentier monte derrière le refuge en direction de la prise d'eau, il prend rapidement de l'altitude jusqu'au col de Salenton. Laisser le col à gauche et continuer le sentier passant au dessous de l'aiguille de Salenton. Prendre la direction nord-ouest vers la Table au Chantre. On atteind l'arrête finale (la Mortine), après avoir traversé des éboulis, puis une grande pente schisteuse et des névés. Une table d'orientation se trouve près du sommet.

 

Départ Depuis le hameau du Buet.
Difficulté II/F. Randonnée en montagne. Sentier facile mais raide avant l'arête finale. Attention aux névés, sur lesquels il est souvent nécessaire de chausser des crampons et d'utiliser un piolet. Se renseigner donc sur les conditions du moment.
Horaire Compter 2 heures pour rejoindre le refuge, puis 4 heures de montée et 4 heures de descente.
Dénivellation 600m pour atteindre le refuge, 1175m pour le sommet depuis le refuge.
Conditions favorables De fin juin à octobre. Ce sentier balcon est déconseillé tant qu'il reste de la neige en raison des couloirs raides où les glissades peuvent être dangereuse.
Matériel Bâtons télescopiques, piolet, crampons, harnais, corde à simple suivant les conditions.
Première ascension en 1770 par 2 Genevois

 

Refuge de la Pierre à Bérard tél:+33/(0)4 50 54 62 08 94
Renseignements et réservation.
Compagnie des Guides de Chamonix tél:+33/(0)4 50 53 00 88
Renseignements et conditions de la montagne.
Chamonix www.chamonix.com
Le domaine skiable, les modalités d'hébergement, les équipements et loisirs.

 

© copyright www.horizon-montagne.com tous droits réservés.