Identification

Qui est en ligne

Nous avons 58 invités et aucun membre en ligne

Haute Cime 3257m


Galerie photos

Toutes les photos du diaporama sont disponibles en cliquant sur Galerie photos.

Montée vers la Cabane de SusanfeEn route pour Chamonix, après avoir traversé Vevey puis Montreux et quitté les bords du Lac Léman, on ne peut que resté admiratif devant une cathédrale de rocs dressée en rive gauche du Rhône. Cette succession de dentelles relève plus de la forteresse imprenable que de la montagne accessible. Ce bout de montagne long de quelques 3 kilomètres s'appelle les Dents du Midi. 

Combien de fois ai-je pris la route pour Chamonix ou pour Châtel en me demandant comment est-il possible de gravir une telle montagne? Je ne saurais vous dire. Dans mes pensés cela ne pouvait être réservé qu'à des alpinistes aguerris. Gravir une telle muraille me semblait inaccessible. 

Un jour, à la lecture d'un livre décrivant des sommets à la portée des randonneurs, je tombe sur un topo de l'ascension de la Haute Cime des Dents du Midi. Je compris alors que cette montagne offre en réalité 2 visages. Je ne voyais que la face nord, inaccessible, alors que la face sud était bien plus accueillante. Il ne restait plus qu'à trouver le moment idéal pour aller parcourir les flancs de la Haute Cime afin de faire connaissance. 

Cabane de Susanfe et Haute CimeLe rendez-vous est fixé pour la fin du mois d'août. La météo ne s'annonce pas terrible, mais un créneau de 48h se dessine. En arrivant au Champ de Barme, il pleut. La montée en refuge est courte, aussi à la première accalmie nous nous mettons en marche. Le début de la montée s'effectue sur un chemin large et carrossable. A quelques encablures du Refuge de Bonavau, le chemin se transforme en sentier et lorsque nous sortons de la forêt, la vallon de Bonavau nous éclate à la figure. Le Refuge de Bonavau est un havre de paie, posé dans un cirque fermé au sud par une paroi rocheuse qui s'étire de la Dent de Bonavau jusqu'au Pas d'Encel. La hauteur de cette paroi laisse émerger un massif plus élevé constitué du Mont Ruyan et de la Tour Sallière. On reste quelques minutes à profiter du paysage. Depuis Bonavau, l'itinéraire se dessine clairement dans la montagne. Le tracé se perd dans le verrou rocheux vers la gauche constitué par le Pas d'Encel. Pour aller plus haut, il faudra d'abord passer par cette difficulté. Le sentier finit par coller à la paroi tout en se rapprochant du torrent de la Saufla. Talon d'Achille du Vallon de Susanfe, c'est lui qui a ouvert la brèche dans la montagne. La chute d'eau se fait de plus en plus entendre. Le sentier est sécurisé par quelques câbles, et le Pas d'Encel est franchi avec délectation. Au lieu dit, la vue sur le Val d'Illiez est tout simplement envoutante.

Descente vers le Col de SusanfeLe torrent est franchi par un pont. La randonnée prend alors un autre aspect, nettement plus alpin. La raison? L'horizon est maintenant dominé par des 3000... Au-dessus du Vallon de Susanfe se dresse le Mont Ruan et Tour Sallière. Leur proximité est attirante. Le Vallon de Susanfe est formé par un lapiaz qui donne à cet endroit une architecture particulière. La Cabane de Susanfe finit par se dévoiler au bout du chemin. Le ciel en fait de même et maintenant c'est le bleu qui domine. Tout est au mieux dans le meilleur des mondes, le refuge nous offre une pause aux milles étoiles. Fabienne, la gardienne du refuge et son chien veillent sur nous. La nuit fut bonne (avec Jacquy, on a sifflé une bouteille de rouge avant d'aller se coucher...) et le réveil matinal. Malgré tout, à deux nous sommes les plus rapides et les premiers à décoller du refuge, ce qui n'est pas pour me déplaire. La montée jusqu'au Col de Susanfe finit par nous réveiller. Au col, le paysage devient plus minéral, voir lunaire. La deuxième partie de la montée est plus soutenue. Une fois la barre rocheuse contournée, le sentier rejoint l'arête et l'ascension est aérienne. Nous rentrons dans le monde de la haute montagne, c'est la Haute Cime que nous sommes venus caresser! Une fois le Col des Paresseux franchit, c'est un boulevard qui mène au pied des derniers 200m d'ascension. Sur cette dernière longueur, l'euphorie du sommet proche nous gagne. Maintenant, nous faisons corps avec le flanc de la montagne. Sur le fil de l'arête nous tirons tout droit vers la croix qui marque le sommet. La vue est à 360 degrés, magnifique. Nous savourons ces instants, le bonheur, simple est là.

Nous nous faisons violence pour descendre. Ce qui nous motive? Peut-être l'odeur des Röstis que Fabienne nous prépare en bas au refuge. Il parait que ce sont les meilleurs de l'arc alpin... Merci Jacquy, pour ces moments partagés...  

 


départ de Champéry -

Suisse

L´itinéraire ci-dessous est donné à titre indicatif. Cartographie Suisse 1/25000 F1304 (Val d'Illiez) et F1324 (Barberine)

Premier jour: +887m, 3 h.

La montée à la Cabane de Susanfe débute par le sentier forestier qui part tout droit dans le virage qui marque la fin du parking. Au bout de 300m, tourner à gauche et poursuivre sur le chemin forestier. Au bout du chemin débute un sentier qui part à droite. Quelques virages, puis un jolie sentier balcon permet d'atteindre la buvette/refuge de Bonavau. De là, on distingue vers le sud-est, la difficulté de la journée: le Pas d'Encel. Une falaise barre le sud, et il faudra pour la franchir passer par ce passage taillé dans la paroi. Depuis Bonavau poursuivre vers la falaise par le sud. Après avoir traversée une ravine sécurisé par un câble, laisser le sentier qui part à gauche en direction de Rossétan pour s'engager dans le sentier qui s'élève à droite. Une succession de vire humides (équipées de câbles) permet d'atteindre finalement le Pas d'Encel (passage facile). Depuis là, on domine la vallée en direction du Nord vers Champéry. Poursuivre le sentier en direction d'une passerelle qui permet de franchir "La Saufla". Sur l'autre rive le sentier continue de s'élever au-dessus d'un petit lac fermé par un petit barrage et passe à proximité d'un bâtiment en béton. Le sentier s'incurve vers l'est pour atteindre un beau cairn. Laisser sur la droite le sentier qui monte vers le Col des Ottans et poursuivre tout droit par le magnifique vallon de Susanfe et atteindre la Cabane de Susanfe 2102m.

Deuxième jour: +1155m, 3h30 pour la montée; -2042m, 6h30 pour la descente.

Depuis la Cabane de Susanfe, l'itinéraire est bien visible. La montée jusqu'au Col de Susanfe est douce, puis on distingue nettement le Col des Paresseux. Depuis le refuge, observez bien le dernier ressaut entre le Col des Paresseux et le sommet. Il est préférable que la pente finale soit sans neige pour que l'ascension reste du domaine de la randonnée. 

Quitter Susanfe par un sentier rectiligne à travers des lapiaz en direction du Col de Susanfe. La dernière pente avant l'accès au col est plus marquée et part en direction de l'est (à droite). Cette pente schisteuse permet d'atteindre une première croupe, puis vers la gauche atteins le Col de Susanfe marqué par un piquet et une pancarte (alt. 2494m). Le sentier est bien marqué et s'élève en face sud-ouest de la Haute Cime. Au niveau d'une barre rocheuse, le sentier oblique sur la gauche pour rejoindre l'arête sud. Le chemin reste ensuite plus ou moins sur cette arête pour atteindre le pied de 3 gendarmes bien visibles. Contourner ces tours par la droite pour atteindre le Col des Paresseux alt. 3056m. Un large sentier permet d'atteindre le dernier ressaut de 200m avant le sommet. Rester plutôt sur l'arête par un cheminement à travers des dalles schisteuses délités. Cette pente soutenue permet d'atteindre le sommet de la Haute Cime alt. 3257m.

Le retour jusqu'à la Cabane de Susanfe s'effectue par le même itinéraire. Si vous avez le temps et la forme, le retour au Champ de Barme peut s'effectuer par le Signal de Bonavau. Pour cela, au niveau du buvette/refuge de Bonavau, partir à gauche pour atteindre ce très jolie point de vue. Ensuite, au niveau de "Sous la Dent", prendre le sentier vers la droite qui descend en zig-zag jusqu'au Champ de Barme.

Départ Champéry (Val d'Illiez) Suisse. Traverser le village en direction du Camping du Grand Paradis et du téléphérique en direction du lieu dit Barme. S'arrêter avant un grand virage (parking) au lieu dit "Champ de Barme".
Difficulté III/F
Horaire

Montée: 3h pour le refuge, 3h30 pour le sommet

Descente: 2h30 pour le refuge, 4h pour le Champ de Barme

Dénivellation Jusqu'au refuge: 887m; du refuge au sommet: 1155m; soit 2042m au total
Conditions favorables Août, septembre, octobre avec la disparition de la neige, l'ascension s'apparente à de la randonnée.
Matériel Les bâtons télescopiques peuvent être utile.
Première ascension 1784 par le vicaire Jean-Maurice Clément

 

Format .kml Téléchargez l'itinéraire complet de la Haute Cime au format Google Earth .kml

 

Cabane de Susanfe www.susanfe.ch
71 places - Tél: +41 (0) 244 791 646
Renseignements et réservation.

 

Tour des Dents du Midi www.dentsdumidi.ch
Ce tour pédestre de 42.5 kilomètres a un dénivelé de 6'000 mètres (positif-négatif). Ceci représente environ 80 kilomètres effort et 18 heures de marche

© copyright www.horizon-montagne.com tous droits réservés.