Identification

Qui est en ligne

Nous avons 61 invités et aucun membre en ligne

Tour des Écrins - GR54


Galerie photos

Toutes les photos du diaporama sont disponibles en cliquant sur Galerie photos.

Le Tour des Écrins fait partie de la trilogie des sentiers de grande randonnée des Alpes françaises (Tour du Mont Blanc, Vanoise et Écrins), mais c'est sans aucun doute le plus sauvage de tous. Le sens de l'engagement est ici plus prononcé qu'ailleurs. Tous les charmes de l'Oisans font du GR54 l'un des sentiers de grande randonnée les plus difficiles à négocier. Les vallées de l'Oisans sont profondes, les cols élevés (le Col de l'Aup Martin est le plus haut de tous les GR en France) et 10 jours sont nécessaires pour boucler le GR54. En Oisans vous n'aurez pas la certitude d'avoir une fenêtre météo favorable pour en faire le tour... L'été s'est installé sur le sud de la France et le thermomètre ne finit pas de grimper. Chauffé par ce beau soleil du mois d'août, nous sommes venus trouver un peu de fraîcheur et de solitude dans le massif des Écrins. Demain nous franchirons les cols, nous nous prélasserons dans les alpages et nous goûterons à l'hospitalité des refuges de l'Oisans. Le soleil s'est levé au loin, au-dessus du Col du Lautaret, alors que nous refermons la porte de notre camp de base. Sur le glacier du Tabuchet quelques fumerolles glissent à sa surface. Sa majesté la Meije nous salue depuis ses 3982m. Nous remontons la vallée de la Romanche bercé par les flots tumultueux de la rivière. A partir du Pas d'Anna Falque le tour devient plus alpin. Les splendeurs d'un paysage préservé et authentique révèlent la magie des lieux.

Je ne connais pas d'endroit plus calme et voluptueux que cette vallée. Il faut venir ici, se coucher dans l'herbe grasse et écouter la Romanche s'étirer. J'ai traversé cette vallée un jour d'été, je n'en suis toujours pas revenu...

Au Col d'Arsine prenez le temps de monter jusqu'au lac glacière d'Arsine. D'importants travaux sont entrepris ici pour éviter que le verrou du glacier rompe et ne vienne déverser ses mètres cubes sur les villages du Casset et de Monetier. Depuis le col, le GR bascule dans l'ambiance des Alpes du Sud, les couleurs sont plus chaudes, le soleil plus généreux. Bientôt le sentier retrouve les mélèzes et le village paisible du Casset. A la sortie du village, une vaste prairie tend les bras et le chant mélodieux de la Guisane nous accompagne jusqu'à Monetier-les-Bains. Au village nous plongeons les mains dans la fontaine au bord de la nationale, l'eau provient des sources naturellement chaudes. Cette eau à 30-40 degrés coule un peu partout dans le village, parfois même dans les gargouilles qui bordent les rues.

Depuis Monetier-les-Bains, le tour de l'Oisans traverse des paysages plus arides, plus sec. Le Col de l'Eychada franchi, nos pas basculent vers une vallée tournée vers le soleil. Allez observer la course de léastre solaire sur les magnifiques cadrans solaire que compte Vallouise. Allez vous imprégner de ces maisons, humbles témoins de la vie collective d'autrefois. C'est aussi à Vallouise que vous trouverez la Maison du Parc National des Écrins.

Un mini bus sans amortisseur remonte péniblement la petite route en direction d'Entre-les-Aigues avec à son bord les premiers randonneurs de la journée. Les jambes soulagées de ces quelques mètres de dénivelé, je songe à la magie de ce sentier de grande randonnée hors du commun. Ce matin nous nous sommes réveillés en Vallouise, ce soir nous dormirons dans la vallée du Chaupsaur. Le Refuge du Pré de la Chaumette se trouve derrière la Pointe de Verdonne qui ferme l'horizon. A la cabane de Jas Lacroix une grosse marmotte siffle sur un rocher, les fesses dans le parc national, le regard porté droit dans le vallon de la Selle. Le soleil nous rejoint alors que nous traversons un vaste replat où des vaches s'activent à brouter l'herbe fraîche du matin. Nous franchissons plusieurs ravins encombrés de névés avant d'apercevoir plein sud le verrou qui marque le passage de l'Aup-Martin. Le sentier se redresse pour traverser des schistes instables et des névés qui laissent percer quelques renoncules des glaciers colorant ce paysage lunaire. Depuis le col, une courte traversée permet de rejoindre le Pas de la Cavale. Le Refuge du Pré de la Chaumette est posé sous nos pieds sur un tapis de fleurs quelques centaines de mètres plus bas. Nous quittons notre belvédère sur les plus hauts sommets de l'Oisans pour nous imprégner de ce bout de la vallée de Champoléon. Dans quelques heures nous nous allongerons sur ce tapis végétal, trésor pour le randonneur qui n'aspire plus qu'à une seule chose: une sieste bien méritée.

Depuis le refuge du Pré de la Chaumette, point le plus septentrional du tour de l'Oisans, le GR remonte le Vallon de Pierre. L'endroit porte bien son nom, le sentier serpente entre de grosses pierres. Ces premières heures matinales sont accompagnées par le murmure du torrent de la pierre. Dans ce vallon du bout du monde nous écoutons vivre la nature. Alors que la terre se réveille nous gagnons de l'altitude. A l'approche du Col de la Valette, le décor devient extraordinairement pauvre, les fleurs ont fait place à de grandes pentes schisteuses. Le col bien marqué ouvre la vue sur le Vallon et le Lac des Gouiran. Le fond du vallon grouille de marmottes qui sifflent notre passage, elles habitent un paradis sauvage. Le Col de Vallonpierre, troisième col de la journée est constitué par une crête schisteuse balayée par tous les vents. Quelques lacets plus tard nous marchons sur une belle pelouse et quelques névés tardifs ou se rafraîchit une population importante de moutons. Le Refuge de Vallonpierre est l'un de ces derniers repaires que l'on peut trouver en Oisans. Il est posé au milieu de gros cailloux ronds au bord d'un tout petit lac tourné vers le sommet du Sirac.

Cette nouvelle journée dans le Valgaudemar confirme notre émerveillement devant une nature qui se révèle rude et sauvage. Cette vallée du bout du monde a su rester elle-même. Son accès difficile la préserve de la civilisation moderne et lui assure sa survie, son authenticité. Le torrent de la Séveraisse apporte sa fraîcheur, les fleurs de la prairie du Clot Civier du bonheur. Nous traversons les hameaux du Clôt, du Rif du Sap, du Bourg et du Casset. Chaque rencontre nous apprend à reste humble, chaque regard nous fait aimer cette vie rustique. Quoi de plus beau, quoi de plus vrai que ces demeures habillées de chaume et habitées de chèvres, moutons, poules et autres animaux? La vie pastorale s'écoule ici lentement au rythme des saisons, au rythme de nos pas. Nous rejoignons le Casset puis le village de Villard Loubière qui nous accueille le temps d'une nuit, le temps d'un retour au monde civilisé...

ValsenestreAutrefois les habitants de Villar-Loubière mettaient 5 heures pour traverser le Col de la Vaurze et rendre visite à leurs voisins du Désert en Valjouffrey. Ils se rencontraient pour les fêtes, pour un mariage. Aujourd'hui ces deux vallées, soeurs jumelles, ont perdu le contact et il n'y a guère que le randonneur qui ne soit plus effrayés par la longue marche. Hier soir nous avons écouté avec attention les histoires de ces montagnes, ce matin nous partageons ce que fut le quotidien de ces montagnards. Haletants, la poussière collée à la sueur, nous passons le Col de la Vaurze, basculons dans cette nouvelle vallée d'accueil et allons dire bonjour aux habitants du Désert en Valjouffrey.

Un beau soleil d'été accompagne nos pas alors que nous remontons la rue étroite du village du Désert. Au lavoir du village nous cherchons déjà les premières fraicheurs. Plus haut, un peu plus tard, de beaux alpages réchauffés par le soleil d'août prennent le relais des champs fauchés. Cote Belle est une invitation à la contemplation. Les crêtes découpent en dentelle une série de 3000m. Ces sommets ont pour nom Muzelle, Clapier, pointes Henriette et Marguerite. A la descente, le sentier traverse des amoncellements curieux d'ardoises, la nature se fait mystère.

Bientôt Valsenestre, ici tout est paix et chaleur, le village a su garder son caractère montagnard et forme aujourd'hui une réserve naturelle.

Ce matin le ciel est bas. Cette fin de mois d'août a un avant-goût d'automne. Dans un épais brouillard, l'atmosphère est pesante et oppressante par une montagne que nous ne distinguons pas. Les dernières pentes raides du Col de la Muzelle sont glissantes. Le soleil s'offre une percée au travers de la masse de nuages, ce qui nous permet d'apercevoir le Lac de la Muzelle en contre-bas. La descente est accompagnée des sons de la cascade et du ruisseau de Chapeau Roux. A chaque étage gronde une cascade. Bientôt les mélèzes rappellent la plaine alors que s'annonce le clocher du Bourg d'Arud. Venosc est perché quelques mètres au-dessus de la route, ce village typique d'artisans marque l'entrée de la vallée du Vénéon qui s'étale jusqu'à la Bérarde. Le passage par Bourg d'Oisans a comme un gout de fin de parcours, le charme d'une nature vierge se rompt peu à peu. La vie redevient compliquée, l'horaire du bus qui doit nous déposer à Huez est incontournable, stricte, ordonné... Heureusement la dernière étape de notre boucle est un concentré de ce qui se fait de mieux autour de l'Oisans. Vallons, cascades, glaciers, séracs, torrents jalonnent le parcours qui doit nous ramener à la Grave au terme d'une journée de 11h de marche!

Aux heures froides de la matinée nous remontons vers le Col de Sarenne. De là s'offre au regard les Grandes Rousses au nord, le plateau d'En-Paris (on trouve aussi Emparis) à l'est, la Meije, le Râteau et le glacier du Mont de Lans au sud-est. Le col domine les deux hameaux de Clavans que nous allons traverser l'un après l'autre.

Du fond du vallon de la Salce, le chemin se redresse. Peu importe, la journée est belle et nous paraissons dans les pâturages avant de pénétrer à Besse-en-Oisans. L'authenticité du village lui vaut d'être classé. Les maisons sont construites avec des pierres de schistes souvent agrémentées d'un balcon où sèche au soleil les "blaytes" constituées de fumier de mouton compact servant pour le chauffage. Quelques dernières pentes nous obstruent la vue, puis la douceur du plateau d'Emparis nous déroule son parterre de fleurs et ses ruisseaux au clapotis léger (Le plateau d'Emparis offre tout au long de la saison une pelouse magnifique ou le randonneur pourra observer une tr&ès grande variété de fleurs alpines). Le détour vers les Lacs Noir et Lérie est incontournable.

Plus loin, sur les hauteurs du Chazelet la vue sur la Meije, les Enfetchores et le Râteau est époustouflante. Sur ces Alpages de nombreuses bergeries en ruines témoignent d'un passé proche où l'activité pastorale était plus importante.

Depuis le Chazelet nous entamons la dernière descente de ce Tour de l'Oisans vers la Grave. Nous avons l'âme d'un berger qui rentre l'esprit tranquille après une journée de dur labeur. La montagne sent bon les foins fraîchement coupés, demain sera une belle journée et nous serons là au milieu du paradis...


départ de la Grave
Michelin 77 - pli 7
L'itinéraire ci-dessous est donné à titre indicatif. Le Tour des Écrins peut se composer de multiples façons, suivant le nombres de jours disponibles et les difficultés que le randonneur souhaite rencontrer. La description de l'itinéraire est conforme à la boucle que j'ai réalisée. Pour de plus amples renseignements je vous conseille d'acquérir le topo du Tour de l'Oisans édité par la Fédération Française de la Randonnée Pédestre (GR54). Cartographie IGN série TOP 25 3335 ET, 3336 ET, 3435 ET, 3436 ET, 3437 ET, 3437 OT.

 

Départ La Grave-La Meije
Difficulté II/F
Horaire Les étapes sont de 5 à 11 heures par jour.
Dénivellation Compter une dénivellation moyenne de 300m par heure (bon marcheur).
Conditions favorables Cette course est faisable de juin à octobre suivant les conditions. En début et en fin de saison, attention aux névés.
Matériel Bâtons de marche. En début et en fin de saison il peut être utile d'emmener une corde à simple (30m en 9mm minimum), piolet et crampons.
Première réalisation Inconnue

 

Format .kml Téléchargez l'itinéraire GR54 Tour des Écrins complet au format Google Earth .kml

 

 

1er jour: La Grave-La Meije - Monetier-les-Bains

Depuis la Grave prendre en direction du camping situé en contre-bas du village. Traverser la Romanche par un pont (1456m). C'est à cet endroit que l'on pénètre dans le Parc National des Écrins. Longer la Romanche rive gauche en direction des chalets Vernois (1571m). Derrière ceux-ci, le sentier s'élève pour éviter une pente d'éboulis schisteux pour atteindre un replat herbeux. Le sentier redescend alors vers Villard-d'Arêne en traversant une splendide forêt de Mélèzes.

Depuis le pont, qui permet de rejoindre Villard-d'Arêne, continuer à longer la Romanche rive gauche jusqu'au Pont des Brebis (1662m) et le traverser. Poursuivre par la route jusqu'au Pont d'Arsine. Par un bon chemin goudronné atteindre le fond de la vallée qui se resserre peu à peu. Le sentier s'élève lentement puis la pente s'accentue au lieu dit "Le pas d'Anna Falque". Par de bons lacets atteindre la haute combe de Villard-d'Arêne (2003m). Par un doux sentier passer à proximité du Refuge de l'Alpe. En direction du sud-est remonter les pâturages rocheux pour atteindre le Col d'Arsine (2340m) par de nombreux petits lacs. La descente s'effectue alors en direction de nord-est - est par une succession de petits lacs en restant rive gauche du torrent du "Petit-Tabuc". Franchir par un pierrier (2043m) le torrent pour revenir rive droite. Le sentier s'engage alors dans une forêt de Mélèzes. Traverser une dernière fois le Tabuc par un pont (1683m) pour rejoindre une route forestière qui mène au Village du Casset.

Traverser le village et devant l'église franchir le torrent pour suivre un chemin herbeux rive droite de la Guisane. Passer à proximité de la Chapelle St-Roch et arriver à Monetier non sans avoir traversé une nouvelle fois la Guisane par le pont des Granges (1480m).

Format .rte Téléchargez la route GPS GR54 Tour des Écrins - 1er jour au format CartoExploreur .rte
Format .kml Téléchargez l'itinéraire GR54 Tour des Écrins - 1er jour au format Google Earth .kml

2ème jour: Monetier-les-Bains - Vallouise

Traverser la Guisane par un pont de bois pour rejoindre la chapelle Charvet (1608m). Remonter la prairie et traverser une forêt de mélèzes pour déboucher sous la crête des Lauzières. Par une montée assez raide, puis par le filet de la crête rejoindre le lieu dit "Le Bachat" (2177m), départ de deux téléskis. Prendre plein sud une piste facile pour atteindre le Col de l'Eychauda (2425m). Descendre (névé tardif) sud-est et laisser sur sa gauche le sentier qui vient du Col de la Cucumelle. S'engager dans le ravin des Neyzets en contournant par la droite les rochers de l'Yret. Par quelques lacets, puis par un bon sentier atteindre les ruines de Riou la Selle (1758m). Poursuivre le chemin rive gauche du torrent de l'Eychauda pour rejoindre les chalets Chambran (1718m). De là prendre le bus (camionnette) pour Vallouise (la descente dure 2h le long de la route et ne présente pas d'intérêts particuliers).

Format .rte Téléchargez la route GPS GR54 Tour des Écrins - 2ème jour au format CartoExploreur .rte
Format .kml Téléchargez l'itinéraire GR54 Tour des Écrins - 2ème jour au format Google Earth .kml

3ème jour: Vallouise - Pré de la Chaumette

C'est une des étapes les plus alpines du GR54. Prendre le bus depuis Vallouise jusqu'à Entre-les-Aigues (1624m) pour éviter la longue et fastidieuse remonté du vallon. Franchir le torrent des Bans par un pont en bois. Remonter le vallon en passant devant plusieurs cascades avant d'arriver à la Cabane de Jas la Croix (1946m).

Depuis la cabane, la pente devient moins forte et vers 2000m franchir le torrent de Canteloube par une passerelle. La pente s'accentue à nouveau, et par quelques lacets atteindre un premier plateau herbeux. Le sentier s'élève une nouvelle fois pour atteindre l'altitude de 2240m environ, plateau dénommé Champ-Rond. Le sentier serpente alors vers le ravin de la Saume. Franchir le torrent et gagner la base du Col de l'Aup-Martin. Le passage du col peut être délicat en début de saison en raison de la pente et du terrain schisteux des 200 derniers mètres de dénivellation. Depuis le col tirer vers le sud - ouest en suivant les courbes de niveaux sous le Pic de la Cavale. Passer sous une cascade pour atteindre le Pas de la Cavale (2735m).

La descente s'effectue en direction du sud-ouest par un sentier bien marqué en empruntant de nombreuses vires rocheuses (larges et sans difficultés). Par d'interminables lacets, rejoindre le Refuge du Pré de la Chaumette (1790m) installé dans un vaste pâturage.

Format .rte Téléchargez la route GPS GR54 Tour des Écrins - 3ème jour au format CartoExploreur .rte
Format .kml Téléchargez l'itinéraire GR54 Tour des Écrins - 3ème jour au format Google Earth .kml

4ème jour: Pré de la Chaumette - Refuge de Vallonpierre

Depuis le refuge prendre en direction du nord pour remonter le Vallon de Pierre. A l'altitude 2100m le sentier s'incurve vers l'ouest et par une forte pente et de nombreux lacets atteindre le Col de la Valette (2668m). Par quelques lacets serrés dans des éboulis schisteux et instables, gagner le Vallon des Gouiran dans lequel se trouve un petit lac. Poursuivre le sentier pour remonter le vallon de l'autre coté plein ouest et arriver au Col des Gouiran (2597m). Descendre sur le Vallon Plat et remonter par une pente schisteuse au Col de Vallonpierre (2607m). Le début de la descente s'effectue par un sentier schisteux (névé important en début de saison) puis par un alpage.

Le Refuge et le Lac de Vallonpierre se trouvent en contre bas sur un plateau herbeux parsemé de gros rochers (2271m).

Format .rte Téléchargez la route GPS GR54 Tour des Écrins - 4ème jour au format CartoExploreur .rte
Format .kml Téléchargez l'itinéraire GR54 Tour des Écrins - 4ème jour au format Google Earth .kml

5ème jour: Refuge de Vallonpierre - Villar-Loubière

Le sentier quitte le Refuge de Vallonpierre en partant sur la droite. Il perd rapidement de l'altitude par de nombreux lacets. Une passerelle permet de franchir le torrent de Vallon Clot (1698m). A cet endroit la pente s'adoucit et au bout de 1km de pâturage le sentier rejoint la Cabane de Surette (1648m). Poursuivre jusqu'à une passerelle de pierre qui permet de traverser rive droite de la Séveraisse. Continuer jusqu'au hameau du Clôt. Un peu plus loin traverser le torrent du Gioberney. Le sentier se poursuit alors en contre bas de la route en direction du Rif du Sap.

Passer devant le Refuge Xavier-Blanc (1397m) et continuer vers le Bourg (1168m). Franchir à nouveau la Sévenaisse pour passer rive gauche et atteindre le village du Casset (1135m). Rejoindre, depuis le Casset, le village de Villard Loubière en bus (économie de 4h par rapport au GR).

Format .rte Téléchargez la route GPS GR54 Tour des Écrins - 5ème jour au format CartoExploreur .rte
Format .kml Téléchargez l'itinéraire GR54 Tour des Écrins - 5ème jour au format Google Earth .kml

6ème jour: Villar-Loubière - Désert en Valjouffrey

A la sortie du village le sentier s'oriente plein nord pour remonter rive gauche le torrent du Villar. Peu après avoir traversé à gué le torrent du Lautier, le sentier prend la direction du Refuge des Souffles. A l'altitude 1519m laisser sur votre gauche le sentier qui monte directement au refuge pour préférer celui qui passe par le bois de Champa (forcément plus sympa). Le GR54 passe alors à proximité des ruines de la Cabane Lautier (1912m) pour s'incurver vers le nord-ouest. Atteindre le Refuge des Souffles (1968m). Après le refuge le sentier grimpe à flanc de montagne en traversant de nombreux ravins. Le ravin de Périnon (2087m) reste souvent enneigé tard en saison. Contourner une barre rocheuse par la gauche pour trouver une pente plus forte. Par quelques lacets serrés remonter cette pente d'éboulis. Puis par de larges lacets rejoindre la droite du col (au nord) sous une barre rocheuse, pour finalement reprendre au sud-ouest et atteindre le Col de la Vaurze (2500m). La descente s'effectue d'abord sur un névé tardif puis par un pierrier instable. Le sentier perd rapidement de l'altitude pour atteindre les ruines de la Cabane de Serveille (1885m). Par une succession de lacets franchir une barre rocheuse. Par une traversée au nord-ouest, rejoindre la Tête de l'Essart. Une dernière barre rocheuse permet de prendre pied sur un pierrier, puis par une belle prairie entrer dans le village de Désert-en-Valjouffrey (1255m).

Format .rte Téléchargez la route GPS GR54 Tour des Écrins - 6ème jour au format CartoExploreur .rte
Format .kml Téléchargez l'itinéraire GR54 Tour des Écrins - 6ème jour au format Google Earth .kml

7ème jour: Désert en Valjouffrey - Valsenestre

Depuis le Désert en Valjouffrey remonter le torrent de la Laisse tout d'abord rive droite puis rive gauche. A l'altitude 1684m observer les deux cols distincts se dessiner au nord. Laisser sur sa droite le Col des Marmes. Le chemin remonte la Combe du Cognet. Par de nombreux lacets serrés atteindre le Col de Côte Belle (2290m). La descente s'effectue tout d'abord sur un amoncellement curieux d'ardoises en surplomb de la Combe des Echarennes. Le sentier rejoint alors une zone plus herbeuse avant de longer une barre rocheuse. Depuis le carrefour (1490m), jonction avec le sentier provenant du Col de la Muzelle sur sa droite, s'engager sur la gauche en direction de Valsenestre grâce à un bon chemin puis par la route rive gauche du torrent Béranger. A l'entrée de Valsenestre se trouve un vieux four à; pain (site classé).

Format .rte Téléchargez la route GPS GR54 Tour des Écrins - 7ème jour au format CartoExploreur .rte
Format .kml Téléchargez l'itinéraire GR54 Tour des Écrins - 7ème jour au format Google Earth .kml

8ème jour: Valsenestre - Venosc

Journée longue. Au départ de Valsenestre remonter le chemin emprunté la veille. Laisser sur sa droite le sentier provenant du Col de Côte Belle et s'engager au nord. Passer devant d'anciens bâtiments (ruines) ayant servis pour l'extraction du marbre (1635m).

Remonter le ruisseau des Combes rive droite. La pente devient plus raide et les derniers 500m s'effectuent sur un terrain schisteux. Les derniers mètres s'effectuent le long d'une arête et peuvent être difficiles par temps de pluie. Atteindre le Col de la Muzelle (2625m). Au départ du col, emprunter le névé persistant pour rejoindre une zone d'éboulis puis un pâturage pour descendre au Lac de la Muzelle (2105m). A l'extrémité du lac se trouve le Refuge de la Muzelle. Remonter la prairie derrière le refuge et descendre un bon sentier récemment aménagé en direction d'une cascade.

Franchir le ruisseau de la Pisse par une passerelle en bois (1798m). Le sentier longe le ruisseau et passe à proximité de nombreuses cascades. Vers 1600m pénétrer dans une forêt. Passer à proximité de quelques ruines (le Pleynet puis les Côtes). Le sentier perd ensuite rapidement de l'altitude par une succession de lacets serrés. Le GR passe dans le hameau de l'Alleau (942m) puis au Bourg d'Arud (954m). De là, prendre le sentier balisé pour Venosc (1000m).

Format .rte Téléchargez la route GPS GR54 Tour des Écrins - 8ème jour au format CartoExploreur .rte
Format .kml Téléchargez l'itinéraire GR54 Tour des Écrins - 8ème jour au format Google Earth .kml

9ème jour: Venosc - Haute-Combe

Journée de transition. Depuis Venosc prendre le bus pour Bourg d'Oisans, puis le Bus pour Huez. Depuis le village suivre la route D211 vers l'Alpe d'Huez. Au niveau d'une chapelle à la sortie du village prendre le sentier qui s'engage vers l'est. Rejoindre le GR54 au niveau d'un pont. Par un bon chemin passer devant plusieurs ruines et arriver au pied d'une remontée mécanique ou se trouve l'auberge de Combe-Haute (1600m).

Format .rte Téléchargez la route GPS GR54 Tour des Écrins - 9ème jour au format CartoExploreur .rte
Format .kml Téléchargez l'itinéraire GR54 Tour des Écrins - 9ème jour au format Google Earth .kml

10ème jour: Haute-Combe - La Grave-La Meije

Journée longue (environ 11h de marche, partir tôt). Depuis Combe-Haute remonter la Sarenne rive droite. Passer à côté du chalet de Sella, puis par une route carrossable atteindre le Col de Sarenne (2000m). Suivre la route sur quelques 300m et s'engager à droite. La descente s'effectue dans le sens de la pente par de nombreux lacets. Traverser la route qui vient du col puis par le sud poursuivre la descente sur Clavans-le-Haut (1396m). Un sentier en sous bois longe la route D25a pour rejoindre Clavans-le-Bas (1365m). Depuis le village, un sentier permet de rejoindre la route venant de Besse avant de franchir le torrent de la Salce.

Le GR54 s'engage alors à gauche par un sentier raide. Rejoindre la route pour Besse au niveau d'un oratoire. Emprunter la route sur quelques centaines de mètres pour atteindre Besse-en-Oisans (1500m). Traverser le village et poursuivre la route carrossable jusqu'au pont qui permet de traverser la Salse. S'engager sur le sentier qui part dans les alpages pour arriver au Col Nazié (1902m). La montée se poursuit sur un sentier dégagé et atteint les ruines des Chalets Josserand. Traverser à flanc le plateau en passant devant le Chalet Favre puis les chalets du Rif-Tort. Traverser le torrent du Rif-tort. Par une pente douce atteindre le Col du Souchet (2365m).

Depuis le col le sentier descend légèrement puis s'engage vers l'est. Le sentier balcon laisse en contre bas le rif de Caturgeas et quelques ruines. Arriver au sommet d'un téléski et s'engager dans la descente à travers des pentes herbeuses.

Franchir le torrent du Ga au niveau du départ du téléski par un pont de bois et remonter au Chazelet (1786m) par une route carrossable. Traverser le village et suivre la route D33A. Passer devant un oratoire important puis rejoindre le village des Terrasses (1776m). Au niveau de l'église s'engager à droite et par de nombreuses cultures en terrasses arriver à la Grave-La Meije (1474m).

 

Format .rte Téléchargez la route GPS GR54 Tour des Écrins - 10ème jour au format CartoExploreur .rte
Format .kml Téléchargez l'itinéraire GR54 Tour des Écrins - 10ème jour au format Google Earth .kml

 

Parc National des Écrins www.ecrins-parcnational.fr
Parc National des Écrins: Informations sur le Parc national: itinéraires de randonnées, faune, flore, sommets prestigieux, paysages glaciaires, etc...

 

© copyright www.horizon-montagne.com tous droits réservés.